Portail des professionnels du tourisme en Loire-Atlantique


Actualités

Le Gîte écluse de la Tindière

La fin de l’année approche, le moment idéal pour Sylvie Pinel de nous conter son expérience au gîte écluse de la Tindière de Nort Sur Erdre. 

Un gîte qui a ouvert ses portes en réponse à l’appel à projet lancé par le département en Avril dernier.

 

Comment vous est venue l’idée de vous lancer dans ce projet ?

“L’idée de me lancer dans ce projet vient du fait que je pratique le voyage à vélo et suis sensible à l’accueil et aux structures proposées à ce type de voyageurs. J’aime apporter du bien-être et du confort aux touristes.”

 

Comment avez-vous entendu parler de l’appel à projet et qu’est-ce qui vous a donné envie de vous lancer ?

“L’abandon des maisons éclusières et leurs dégradations ainsi que le manque de propositions de lieux sympathiques en direct du canal m’a donné envie de me pencher sur ce projet. Il y a quelques années, j’ai eu connaissance des appels à projet en regardant dans les autres régions ce qui se faisait et en particulier en Bretagne où des appels à projet concernant les maisons éclusières étaient proposés. J’ai de ce fait pris contact avec le service des voies navigables du département de Loire-Atlantique.”

 

Avez-vous déjà travaillé dans le domaine de l’hébergement auparavant ? Travaillez-vous seule sur le gite ?

“Avant ce projet, j’ai déjà fait de l’accueil pour des cyclotouristes puisque j’avais un gîte d’étape depuis 2010 à deux kilomètres du canal.

Pour cette micro entreprise, je démarre seule, on verra plus tard après un premier bilan.”

 

Quel(s) type(s) de clientèle accueillez-vous à l’écluse de la Tindière ?

“La clientèle de la terrasse gourmande est à 60% locale (Nortais mais aussi périphérie nantaise), le reste de la clientèle sont des touristes qu’ils soient itinérants, à vélo, à pied, en bateau ou en voiture.

La clientèle du gîte a été principalement des slowtourists français et étrangers avec une proportion importante d’anglais et de Néo-Zélandais.”

 

Quels sont les services proposés dans votre gîte ?

“J’ai en quelque sorte deux activités :

-la terrasse gourmande ouverte en haute saison d’avril à fin septembre permettant une petite restauration (gaufres, glaces, planches charcuterie fromage et boissons).

-le gîte qui fonctionne principalement à la nuitée pendant la haute saison avec l’option d’un dîner et d’un petit déjeuner, les transferts de la gare SNCF, le portage des bagages, un garage à vélo avec le nécessaire pour la réparation. Le reste de l’année, la location est à la carte : pour une nuit ou plus selon les demandes.”

 

Le concept du Gîte-écluse plaît-il à vos hôtes ?

“La proximité du canal de Nantes à Brest plait beaucoup, c’est une situation idéale pour les itinérants. La valorisation de cette maison qui était à l’abandon depuis des dizaines d’années ravie les locaux. Son atout est d’être placée au cœur de villages sans avoir de nuisance visuelle ou sonore.”

 

Ressentez-vous une forte concurrence alentours ?

“Il y a peu de concurrence concernant la terrasse gourmande. Par contre des hébergements fleurissent tous les jours avec les nouveaux modes de mise en location tels que Airbnb.”

 

Qu’avez-vous pensé de cette première saison estivale ?

“Cette première saison estivale a été prometteuse et positive. D’un point de vue humain, elle a été très riche pour moi avec de belles rencontres avec les habitants du secteur et les touristes. J’ai vraiment ressenti une réponse à un besoin de trouver un lieu agréable pour venir prendre un verre.  D’un point de vue économique, la terrasse a été un succès, le gîte doit maintenant augmenter son occupation. Le concert des RDV de l’Erdre programmé à la Tindière a montré que les gens n’hésitaient pas à se déplacer pour aller dans des lieux originaux.”

 

En dehors de votre récent site internet, comment faites-vous la promotion de votre établissement ?

“En plus du site internet, le gîte écluse de la Tindière est présent sur d’autres sites tels que la VELODYSSEE puisqu’il est labellisé Accueil vélo, les Canaux de Bretagne puisque j’adhère à cette association et A-Gites.com récemment. Localement, la collaboration avec la commune de Nort Sur Erdre et l’office de tourisme est très intéressante également.”

 

Souhaitez-vous développer votre activité ? Si oui, comment ?

“Je pense que le gîte écluse de la Tindière évoluera. Pour la saison prochaine, j’espère proposer avec l’association DV Cornelia un hébergement et l’associer à une ballade en péniche. J’aimerai faire deux événements cet été, musicaux ou autre peut être à nouveau avec les RDV de l’Erdre. Avec Isabelle Hivert qui gère la maison éclusière de Bougard à Blain, nous souhaitons mettre en place une exposition photo en extérieur pour l’été prochain. Les projets évolueront avec les occupants des autres maisons éclusières, en espérant que chacun puisse trouver son créneau.”

 

Avez-vous une petite anecdote à nous faire part sur ces premiers mois depuis l’ouverture ?

“Les personnalités des cyclotouristes et randonneurs permettent des échanges vraiment intéressants et parfois drôles : il y a les cyclotouristes stressés qui parent à toutes les éventualités, les laxistes qui arrivent sans avoir réserver un repas et qui n’ont pas un bout de pain dans leur sacoche, les pressés qui font 120 kilomètres par jour, les bons vivants qui transportent leur canette de nourriture avec trois sortes de confiture maison etc…”

 

Crédits photos : © LAD / Jérôme Bosger

admin

admin