Portail des professionnels du tourisme en Loire-Atlantique


Actualités

Le R.D.I vous aide à concrétiser vos projets

Fabrice Perrono, le responsable du réseau de développement de l’innovation des Pays de la Loire (R.D.I) est intervenu lors de la dernière réunion du Tourisme Innovation Lab. L’occasion pour lui de faire un focus sur les aides proposées par le R.D.I.

Les membres du réseau R.D.I. se posent deux questions avant d’attribuer une aide à un porteur de projet : Est-ce-que son projet apporte quelque chose de neuf ? En quoi se différencie-t-il de la concurrence ? Ils évaluent sa pertinence en fonction de la valeur créée et de la prise de risque.

Deux aides distinctes

Deux types d’aides sont possibles : l’aide Premiers Pas Territoire Innovation (PTI) et le Chèque Territoire Innovation (CTI). Il s’agit, dans les deux cas, d’accompagnement, en compétences et pas seulement en aides techniques et financières.

Le PTI concerne pour 80 % des entreprises de moins de 10 salariés, des P.M.E en majorité, mais également des associations ayant un but lucratif. L’objectif de ces aides est de développer le tissu économique local.

Le plafond de cette aide est de 8000€, il s’agit de subventions entre 50 et 80% d’une prestation intellectuelle externalisée. L’aide fournie en moyenne est de 6500€. Les formalités administratives sont simples, puisque le dossier d’éligibilité ne fait qu’une page recto-verso.

Outre ce PTI, le CTI peut également être une aide intéressante pour les porteurs de projet. Elle ne concerne pas une entité morale mais une personne physique, un porteur de projet innovant en vue de créer une entreprise. L’aide est également une subvention égale à 80 % du coût d’une prestation intellectuelle externalisée. Elle sert en règle générale à effectuer des études de faisabilité.

Des aides publiques aux aides privées

Il n’y a pas de principe de rétro-activité lors de ces remises de subvention. Les dépenses sont prises en compte à partir de la demande de financement.

Par ailleurs, ces aides interviennent en amont du développement d’un projet, lorsqu’il y a beaucoup de risque. C’est lors de cette phase qu’une aide publique a du sens, lorsqu’il faut étudier la faisabilité d’un projet. En revanche, lorsque l’entité commence à se développer, dès lors que la phase de commercialisation approche, le risque a été étudié, il diminue donc et les aides privées ont alors plus du sens.

Mais l’innovation n’est pas une fin en soi, l’objectif prioritaire de ces aides est avant tout de créer de l’emploi sur le territoire et de développer ainsi le tissu économique local.

 

 

 

 

 

 

 

Jérome Bosger

Jérome Bosger